ICMUB - News

Vendredi 16 mars 2007 : Conf du Pr Gérard Jaouen, Paris

Activation de polyphénols à l'aide d'une antenne organométallique intramoléculaire : nouvelles perspectives thérapeutiques

L'apport bénéfique pour la santé de polyphénols issus des séries des stilbènes, flavonoïdes, proanthocyanides et présents dans le monde végétal (raisins, thé vert, arachides, cacao) suscite un intérêt scientifique très actuel. Le resvératrol, de la famille des phytoalexines, est à l'évidence l'un des stilbènes les plus étudiés en raison de son implication, au moins partielle, dans ce qui est connu sous le vocable de "French paradox". C'est-à-dire que sa présence dans le vin consommé pourrait rendre compte de la diminution de risques de maladies coronairiennes fatales malgré une diète non-exempte de graisses saturées. En fait, le continent asiatique utilise dans sa pharmacopée traditionnelle des racines séchées de Polygonum cuspidatum riches en resvératrol et nommées "Kojo-kon" ou "Itadori".
On attribue au resvératrol des effets protecteurs non seulement contre les maladies cardiaques mais aussi, interalia, cancéreuses, inflammatoires, dégénératives, veineuses, oculaires. Ce type de produit opère par ses propriétés antioxydantes mais aussi comme modulateur de protéines réceptrices.
 
Nous avons exploré la voie naturelle de défense des polyphénols et trouvé que grâce à des molécules organométalliques particulières il était possible d'en exalter l'efficacité d'un à plusieurs ordres de grandeur. On change ainsi d'échelle et pénètre dans le domaine d'une utilisation thérapeutique possible. Cette approche sans précédent sera exposée.
Par exemple, avec des cellules de cancer du sein non-hormono dépendant MDA-MB 231, la valeur d'IC50 du resvératrol n'est que de 20 μM alors qu'elle passe à 0,5 μM voire à 0,08 μM avec des ferrociphénols particuliers. On voit ainsi le potentiel de la chimie bioorganométallique pour faire sauter des verrous thérapeutiques actuels à forte incidence sociétale.

Contact : Claude Moïse
Télécharger l'affiche (pdf, 56 Ko).

ICMUB (UMR 5260) - University of Burgundy - Dijon (France)